La force de l'Onu va partir

Publié le par darnainfo



La force de l'ONU au Tchad et en Centrafrique (Minurcat) pliera bagage d'ici à la fin de l'année, conformément à la volonté du gouvernement tchadien.

Le Conseil de sécurité a adopté mardi la résolution 1923 qui organise son retrait en deux temps d'ici au 31 décembre.

Mais ce départ préoccupe les ONG et certains pays membres. Ils s'inquiètent du sort des civils que la Minurcat était chargée de protéger, une tâche que le gouvernement tchadien veut se réapproprier. Amnesty International estime ainsi que le retrait de la force «mettra en danger la sécurité de milliers de réfugiés et d'autres groupes vulnérables» dans la région, où vivent quelque 250000 Soudanais, «165000 Tchadiens déplacés et des centaines de milliers d'autres Tchadiens». La force onusienne, qui compte actuellement 3300 soldats, a été créée en 2007 pour assurer la sécurité des réfugiés et déplacés dans l'est du Tchad et en Centrafrique – dont beaucoup de réfugiés du Darfour, province du Soudan voisin où sévit la guerre civile. Elle avait pris, en mars 2009, le relais d'une force de l'Union européenne, l'Eufor.

Publié dans Tchad

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article