46% des Gabonaises "ont déjà eu un enfant à 19 ans" - Afp

Publié le par darnainfo

 

 

 

Les jeunes Gabonais connaissent une sexualité précoce et "46% des filles gabonaises ont déjà eu un enfant à 19 ans", selon le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) à Libreville où s'achève jeudi une conférence sur les grossesses précoces.

 

Sur une population officiellement estimée à 1,5 million d'habitants, 60% ont moins de 25 ansn, a affirmé le chef du bureau de l'UNFPA pour ce pays pétrolier, David Lawson, dans un discours dont l'AFP a obtenu copie.

 

M. Lawson s'exprimait à l'ouverture mercredi de cette conférence de deux jours "sur la prévention des grossesses précoces", co-organisée par le Gabon, l'ambassade d'Afrique du Sud à Libreville et les Nations unies.

 

"Ces jeunes constituent un groupe social très vulnérable qu'il convient de prendre en compte par des mesures appropriées et adaptées. Au Gabon, ils connaissent une sexualité précoce: 15 ans chez les filles, 16 ans chez les garçons", a-t-il déclaré.

 

"A 17 ans, plus de 40% des Gabonaises ont eu des rapports intimes. 52% d'entre elles sont sexuellement actives à 19 ans. Plus grave encore, 46% des filles gabonaises ont déjà un enfant à 19 ans. (...) Le corollaire de ces taux élevés de grossesse précoce est un taux d'avortement clandestin également très élevé, passé de 16% en 2001 à près de 29% en 2004", a-t-il dit.

 

Il n'a pas traduit ces différents pourcentages en nombre d'habitants.

Selon le site officiel de la République du Gabon, les femmes représentaient 52% de la population (soit près de 787.800 des 1.514.993 habitants) et le taux de fécondité était de 4,6 enfants/femme en 2009.

 

"Le manque de dialogue parental en matière de sexualité contribue largement à exposer les jeunes aux risques liés à une sexualité précoce mal informée et non protégée - y compris le virus du sida et les autres maladies sexuellement transmissibles", un phénomène amplifié par "la pauvreté et l'ignorance des risques encourus", a encore relevé David Lawson, en exhortant à des mesures pour remédier à la situation.

 

 

 

 

 

Publié dans Afrique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article